Home NEGO-BUSINESS IMPORT EXPORT Foire internationale des importations de Chine : les Africains francophones peu présents
Foire internationale des importations de Chine : les Africains francophones peu présents

Foire internationale des importations de Chine : les Africains francophones peu présents

0
0

CHINA AFRICA MEDIA- CORRESPONDANCE SHANGHAI, BRICE BANDOMALes Africains ne sont pas venus nombreux au pavillon 4.2 réservé aux pays participants à la Première Foire Internationale des Importations de Chine. Moins de dix pays sur une centaine. Et c’est encore les grands du continent, surtout les pays anglophones et arabophones comme l’Egypte qui ont été visibles. Au niveau francophone, on note la présence de deux derniers pays : le Maroc et le Sénégal.

Le Royaume du Maroc a compris que cette Foire était un moyen de trouver des investisseur, et, à travers l’Agence Marocaine d’Investissement, leur stand a été l’un des plus visité et apprécié et par les Chinois. Il faut dire qu’avec les multiples foires de standing international organisées sur son sol, le Maroc à une tradition de grands salons et foires commerciales

A la CIIE, les marocains se sont donnés les arguments pour séduire et convaincre d’entreprendre sur le sol chérifien. A ce titre, le climat dynamique des affaires au Maroc, la stabilité politique, un positionnement géographique idéal ou encore l’exemption du visa pour les ressortissants chinois, sont autant d’arguments qui contribuent à renforcer l’axe économique entre Rabat-Pékin. L’objectif est de poursuivre l’élan entamé en 2016 par Sa Majesté le roi Mohammed IV, lors de sa visite d’Etat en Chine.

Au Sénégal, pas étonnant, on fait la promotion du « Sénégal Émergent » et la politique de grandes réformes économiques que mènent les autorités pour transformer le pays de la Téranga. Si les produits agricoles, artisanaux et culturels ont été mis en valeur, la  future Zone économique spécial (ZES) qui est en train de voir le jour dans les environs de Dakar, la capitale, a été fait l’objet de beaucoup d’échanges et suscite déjà des espoirs et des promesses d’implantation.

Cette Zone économique spéciale est le fruit la coopération active le pays des présidents Xi Jinping et Macky Sall. Une coopération mutuellement bénéfique, reposant sur la formule consacrée « gagnant-gagnant ».

Une chose est sûre : participer à ce genre de rendez-vous commerciaux est le gage, qu’à long terme, les gains économiques ne manqueront pas de suivre. Car, comme l’a dit le président Macky Sall, « demain se prépare aujourd’hui et les retombées seront forcément positives à mesure de la persistance ».

LEAVE YOUR COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *